Ouvrir les rues aux piétons et vélos et permettre aux habitants de se réapproprier leur ville !

Date: 02 avr 2016
Cat: Actions citoyennes, Mexique

La semaine précédent la semaine Sainte/Semaine de Paques en France, qui est vraiment suivi les Mexicains comme croyants fervents, Urbanovacion était à Monterrey pour rencontrer quelques acteurs de la mobilité.

Avant d’aller plus loin, voici un bref aperçu de Monterrey :

  • Démographie :
    carte monterrey

C’est une ville industrielle avec plus de 3,5 millions d’habitants (en incluant les zones périurbaines).
C’est la troisième ville la plus importante du Mexique.

  • Economie :
    Sin título

C’est un centre économique du Mexique avec de nombreuses entreprises nationales et mondiales comme Alfa, Banorte (banque), Cervecerias (brasseurs), Alstom…
Monterrey a bénéficié de sa situation géographique. La ville est bordée de montagnes avec de nombreux minéraux. La multinationale Cemex y a installé son siège social.

  • Structure :
    metroarea

Monterrey est géographiquement très proche des Etats-Unis.
La structure de la ville est similaire à celle de Houston au Texas avec plusieurs centres économiques et des zones périurbaines avec des pavillons individuels. Monterrey a fait le choix d’une expansion horizontale ou Urban Sprawl.

  • Système de transport public :
    Sans titre

Le système de transport urbain est assez pauvre avec la présence de bus et de deux lignes de métro. Jusqu’à présent, Monterrey était organisée autour de centres économiques séparés des zones résidentiels et connectés entre eux par d’immenses autoroutes. On peut voir des routes de 7 à 8 voies dans la ville elle-même. Un casse-tête pour traverser !


  • Culture : Les habitants de Monterrey ont une culture très orientée automobile, similaire aux américains. La voiture est fortement corrélée à un statut social et ils n’ont pas encore rejoint le mouvement “ de la possession au partage de véhicule” (Alejandro Martinez, Chief Executive Officer and Co Founder en Hello Cities & Hello Cities Lab). Comme nous l’a affirmé Juan Manuel Núñez Nieto (Program Manager, Start-up Studio), un dynamique entrepreneur représentant de la jeune génération de Monterrey : “J’adore conduire. J’ai eu mon permis à l’âge de 16 ans et depuis, j’ai toujours conduit. Je ne me vois arrêter de conduire dans un futur proche ».

Pour le moment, Monterrey n’a pas à faire face aux mêmes problématiques de congestion des axes routiers que la capitale du pays. Cependant, c’est l’une des villes les plus polluées du Mexique et le trafic a augmenté de manière significative ces dernières années.

Lentement, les habitants commencent à se pencher sur les problématiques de mobilité à Monterrey et des projets prometteurs sont en cours ! Cependant, avant de repenser leur mobilité, certains  projets se concentrent sur comment faire pour que les habitants se réapproprient leur ville : les rues ouvertes. Pour bouger ensemble de manière intelligente,  les habitants doivent connaitre et aimer leur ville et, encore plus important, se connaitre entre eux : ou comment passer d’une culture individualiste à une culture collectiviste !


Un projet concret de rue ouverte à Monterrey : San pedro de Pina.

 

Le concept :

  • C’est un programme dominical de la municipalité de San Pedro crée en 2011
  • Les rues sont fermées aux automobiles pour permettre aux cyclistes et aux piétons de se réapproprier la ville.
  • Divers actions sont mises en places chaque semaine :
  • Des cours de sport : Taichi, Yoga, Zumba.
  • Des activités culturelles.
  • Des activités écologiques.
  • Un marché où sont vendus les produits locaux.
Sans titre

Où : 5 kilomètres de rues sont dédiées à ce projet à “Calzada del Valle”, l’un des plus beaux endroits de la municipalité de San Pedro de Pina.

Les résultats :

  • Quantitativement : entre 8 000 et 10 000 participants chaque week-end !
  • Qualitativement :
    • Les habitants de la municipalité se redécouvrent et apprennent à partager.
    • Ils réalisent qu’il est possible de faire du vélo ou marcher malgré les températures.

Et le projet fait des émules, deux autres projets de rues ouvertes ont été implémentés à Monterrey depuis les 4 dernières années : Apocada de Paseo et Vive tu ciudad Guadalupe.