Les applications innovantes de taxi proposent d’améliorer la mobilité urbaine à Mexico !

Date: 05 mai 2016
Cat: Mexique, Politique urbaine, Startups

L’arrivée d’Uber  ou d’autres applications innovantes sont souvent sources de conflits et de polémiques virulentes.  

  • A Paris, de violents affrontements ont eu lieu entre les chauffeurs de taxis et d’Uber pour concurrence déloyale. Ils ont conduit à la fermeture définitive du service Uber POP (chauffeur particulier utilisant son propre véhicule) en France en juin 2015.
  • A Bogota (ou Urbanovacion est actuellement), les utilisateurs d’Uber doivent impérativement s’installer sur la place passager avant pour éviter les rixes avec les chauffeurs de taxi colombiens.
uber_taxi_rtr_img

La guerre entre les taxis « traditionnels » et Uber souligne la difficulté des autorités à réguler ces nouveaux business models.

La ville de Mexico n’est pas épargnée par ce phénomène et il est toujours très difficile de réguler ces entreprises au niveau législatif et fiscal. Suite à la réflexion « concurrence loyale et innovation », lancée par le gouvernement, « Cabify (application mexicaine similaire à Uber) a proposé en juin dernier un système qui profite aux habitants de Mexico » (Jonathan Gonzalez, SAMOVI CDMX).

Ce modèle, vite adopté par Uber, suppose :

  • Le prélèvement de 2% des profits de Cabify et Uber.
  • La création d’un fond d’amélioration de la mobilité urbaine de la capitale (amélioration des espaces publiques, infrastructures pour les piétons et/ou les cyclistes…) alimenté par les 2% prélevés.

Affaire à suivre car, bien qu’extrêmement intéressante, la mesure ne semble pas avoir encore été mise en application…