Le e-Scooter partagé : la nouvelle tendance des grandes villes pour permettre la mobilité urbaine !

Date: 23 mar 2016
Cat: Mexique, Startups

Aujourd’hui, les réseaux urbains des grandes villes sont totalement saturés et paralysés par l’utilisation massive des voitures privées.

Logiquement, il y a une corrélation avec l’augmentation des émissions de CO2. Pour exemple, la ville de Mexico a tristement atteint la semaine passée son plus haut pic de pollution sur les 10 dernières années. Par ailleurs, la crise économique a conduit à des changements d’attitudes. Les habitants des grandes villes sont plus enclins à limiter leurs dépenses et cherchent donc à réduire le budget lié au déplacement quotidien comme l’essence ou encore les parkings.

Cependant, ils ne sont pas encore prêts à abandonner tout transport privé et seulement compter sur les transports publics pour se déplacer.

Un acteur émergent dans la mobilité urbaine a bien appréhendé ces tous nouveaux besoins : le e-scooter partagé !

eCooltra_02


Comment cela fonctionne ?

Ce service utilise le même modèle que le vélo partagé que l’on retrouve dans la majorité des grandes villes: vélib (Paris), ecobici (Mexico City), SmartBike (Hong-Kong) ou encore Citi Bike (New York).

Les scooters ET les caques sont généralement disponibles aux stations de chargement, disséminées dans l’agglomération. Grâce à une application, l’utilisateur peut réserver un e-scooter à une station et le redéposer à une autre station dans la ville. Fréquemment, il s’agit d’un business model « Pay as you Go » ou “paiement à l’usage”.

  • Avantages pour les utilisateurs :
    • “Ils peuvent l’utiliser pour de nombreux trajets chaque jour”.
    • Le plus important, il permet aux utilisateurs d’éviter les bouchons et tous les casses-têtes liés à la possession d’un véhicule (trouver un parking, les papiers d’assurance, la maintenance,…) » Alejandro Morales (e-conduce).
  • Avantages pour la ville :
    • Les scooters sont électriques ce qui permet de répondre à différents défis actuels d’une ville :
      • Ils aident à l’amélioration de l’environnement (pas d’émission de CO2)
      • Ils améliorent la qualité de vie des habitants : pas de pollution sonore
      • Ils peuvent connecter des zones non-desservies par les transports en commun actuels.

Examples

>> AU MEXIQUE

logo econduce

Alejandro_Morales

A Mexico city, une toute jeune start-up e-conduce (membre de MuevAC), fondée en 2013, apporte ce service innovant aux Mexicains. Le service est « tout compris et applique le modèle de « paiement à l’usage ». Le réseau actuel est de 30 stations dans la ville de Mexico. L’utilisateur peut prendre un scooter dans un quartier de la ville et le rendre dans un autre quartier. C’est facile à utiliser, économique, sympa et respectueux de l’environnement ! » Et l’aventure va continuer : « A court terme, nous allons ouvrir 40 stations supplémentaires avec 150 scooters. Dans les années à venir, nous planifions de multiplier notre flotte par 10 et de répliquer le modèle dans d’autres villes » (Alejandro Morales, cofondateur d’e-conduce).

Pour en savoir plus : https://econduce.mx/

>> EN ESPAGNE

ecooltra_logo

A Barcelone, ecooltra, filiale de l’entreprise cooltra, a annoncé le lancement du même type de service. Pour le moment, il s’agit d’une initiative privé avec une flotte de 250 e-scooters mais ils sont tout de même soutenu par le gouvernement de Barcelone. « La ville estime que chaque scooter utilisé avec ecooltra correspondra à l’utilisation de 10 scooters traditionnels ». Il y aura plusieurs bénéfices à la mise en place de ce service comme «  une meilleure utilisation des espaces publiques, une réduction des bouchons et au total cela devrait permettre d’éviter l’émission de 500 tonnes de CO2 chaque année ». (solomoto.es, 10.02.2016)

Pour en savoir plus : https://webec.mobinteli.com/