HackeoUrbano : transformer une base de données en des solutions utiles pour tous.

Date: 04 juin 2016
Cat: Mexique, Startups

Le Mapaton de CDMX s’est tenu en Février dernier à CDMX (voir article : http://urbanovacion.com/portfolio-items/ceremonie-de-cloture-du-premier-mapaton-de-cdmx/ ). Il a permis de constituer une base de multiples données exploitables sur les trajets des peseros, bus informels de CDMX.

Fort de ce succès, l’association PIDES a décidé d’aller plus loin pour transformer cette mine de données en informations utiles pour tous ; elle a organisé un HackeoUrbano ou Hackhaton !

Cet évènement en marge de la journée mondiale de l’open-data et de l’innovation a reçu le soutient du Laboratorio para la Ciudad de CDMX et de l’ambassade britannique.

bano

Pendant 36 heures, 84 hackers, des programmeurs, concepteurs, designers (ou étudiants), se sont dépassés ! Ils avaient comme mentors des membres de Google Mexico et Dev.F.

Leur but : créer des solutions technologiques pour améliorer la mobilité des habitants de Mexico City ou CDMX !

3 projets se sont détachés du lot :

  • Ninjas Ruleteros (3ème prix) : une application ludique pour promouvoir l’utilisation des transports publics.
  • Urban-X (2ème prix) : permettre aux utilisateurs des transports communs d’accéder à l’information en temps réels (exemple : horaire d’arrivée du prochain bus à une station précise).
  • Ruta 0 (1er Prix) : la solution développée par Ruta 0 s’adresse aux personnes n’ayant pas de smartphone. Elle leur permet avec un simple SMS de connaître la façon la plus rapide pour se rendre d’un point A à un point B. Cette fonction est automatique et n’a pas besoin d’interaction humaine. Le principe est simple, l’utilisateur envoie un SMS à un numéro de téléphone avec le message suivant : [Origine],[Destination] et le serveur répond automatiquement par SMS avec les instructions pour atteindre sa destination en utilisant les transports en commun. Ruta 0 a obtenu une bourse pour développer son idée et est désormais incublé par PIDES et Dev.F ! Affaire à suivre car ce développement technologique pourrait apporter beaucoup dans des pays en développement où la population n’a pas toujours accès aux smartphones et aux réseaux internet !

Pour en savoir plus :