Améliorer la qualité des trajets quotidiens de milliers de personnes : éviter la pollution !

Date: 25 juil 2016
Cat: Bresil, Santé, Startups, Vélo

La pollution de l’air est un fléau mondial qui impacte sur la santé de milliers de citoyens. Selon une étude de Planète Gaia, plus de 3,2 millions de décès sont dus à la pollution de l’air et aux particules fines. L’Inde et la Chine sont tristement en tête du classement en totalisant près de 2 millions de décès annuel.

Les gouvernements et ONG, comme l’Organisation Mondiale de la Santé, travaillent d’arrache-pied sur ce sujet et implémentent de nouvelles régulations pour diminuer ce nombre. Pour exemple, les gouvernements des villes du monde entier mettent en avant l’utilisation de nouveaux modes de transport alternatifs comme le vélo ou la marche.

Cependant, ces moyens de transport supposent d’être en contact direct avec l’air ambiant et les habitants sont frileux à leur utilisation : ils veulent s’assurer de ne pas être en danger !


global-air-pollution

BeMap, une toute jeune start-up Suisse, travaille sur ce sujet. Elle a inventé un dispositif qui permet de collecter des données sur la pollution de l’air. Les habitants peuvent ainsi choisir la route la moins polluée pour se déplacer. Ils étaient à Rio de Janeiro et Sao Paulo en Mai dernier et ont organisé une “mapping party” (une fête de la cartographie)  pour collecter des données sur la qualité de l’air de ces 2 mégapoles.

Découvrons ensemble cette innovation qui pourrait améliorer le quotidien de milliers de cyclistes et piétons à travers le monde.

DSC01397-1-1170x600 copy

Les gouvernements des villes du monde entier poussent leurs habitants à utiliser de nouveaux modes de transport, moins polluant, pour se déplacer quotidiennement comme : le vélo ou la marche. Cependant, ce sont les plus exposés aux risques d’une mauvaise qualité de l’air.

Préoccupés par l’environnement, 4 étudiants en microélectronique de l’université EPFL (école polytechnique fédérale de Lausanne) à Lausanne (Suisse) ont décidé de travailler sur l’amélioration des trajets quotidiens de ces nouveaux utilisateurs en créant, en 2015, BeMap.

Leur mission; permettre à chacun d’avoir l’information sur la qualité de l’air qui l’entoure en leur apportant un outil qui mesure les polluants atmosphériques.

Comment cela fonctionne ?

  • Collecter les données :
    • Le dispositif est une lampe pour vélo alternative qui intègre un GPS et des capteurs (CO,NO2, Humidity) qui mesurent la pollution tout au long de la route.
    • En temps-réel, une diode (LED) permet de connaitre le niveau de pollution actuel.
    • Le dispositif intègre un accéléromètre qui collecte des données sur la qualité de la route (vibration).
    • Les données collectées sont stockées dans une base de données ouverte ou publique (ce qui signifie que n’importe quel développeur ou citoyen peut utiliser ces données).
  • Utilisation des données :
    • BeMap utilise les données pour cartographier les routes de la ville de différentes couleurs selon leur niveau de pollution : rouge, orange et vert (selon la qualité de l’air).

hardware-1024x710

Representation

Mapping Parties à Rio et à Sao Paulo

Rio de Janeiro et Sao Paulo sont deux mégapoles du Brésil qui font face à des problèmes de congestions des axes routiers. Elles cherchent toutes les deux à développer l’utilisation de modes de transport alternatifs. Sao Paulo a mis en place 400 kilomètres de pistes cyclables ces dernières années. Rio de Janeiro travaille actuellement à l’amélioration de son système de transport pour les Jeux Olympiques (tramway, voies cyclables et/ou téléphériques urbains) et pour la ville et ses habitants, plus généralement.

Chaque jour, de plus en plus d’habitants pensent à se déplacer différemment. Malheureusement, comme beaucoup de grandes villes, Rio et Sao Paulo ont des problèmes de qualité de l’air. Même si la situation s’améliore nettement, la pollution de l’air de Sao Paulo est responsable du décès de plus de 3500 personnes chaque année (selon une étude de Planète Gaia).

Swissnex, un institut Suisse dont la mission est de créer des liens entre la Suisse et le Brésil sur divers sujets, a organisé une mapping party en Mai 2016 pour mesurer la qualité de l’air de ces deux villes.


Comment ça fonctionne?

  • 3 partenaires pour un projet commun : Swissnex (Insitut Suisse), BeMap (pour apporter la technologie) et Whoole (un acteur local Brésilien basé à Sao Paulo qui travaille sur les solutions de mobilité alternatives).
  • Collecter les données : Ils ont travaillé avec des associations locales de cyclistes. Les participants avaient un dispositif sur chacun de leur vélo et ont parcouru la ville.
  • Apporter une information utile : grâce aux données collectées BeMap a été capable de cartographier les routes de ces deux villes et de le partager aux habitants.
maps

Aujourd’hui, ces données sont disponibles pour tous : tout le monde peut les télécharger. Par ailleurs, si vous souhaitez tenter l’expérience dans votre ville, vous pouvez acheter un kit sur le site internet de BeMap et ainsi mesurer la qualité de l’air de votre propre ville : vous serez peut-être surpris !

La qualité de l’air est un problème invisible mais, pourtant, un véritable fléau qui doit être pris en compte par tous pour améliorer la qualité de vie de milliers de personnes. Pour le rendre tangible et sensibiliser les habitants et politiciens, nous avons besoin de données et d’informations. Espérons que cette initiative conduira à un mouvement mondial !