Laboratorio para la Ciudad : Comment travailler à petite échelle dans une mégapole !

Date: 26 avr 2016
Cat: Mexique

CDMX est une megapole de plus de 20 millions d’habitants aux défis urbains multiples. Chaque jour de nouveaux projets pour les fixer apparaissent ! Malheureusement, la majorité d’entre eux n’est pas un succès lors de leur implémentation.

En 2013, sur l’impulsion de Mancera, actuel maire de CDMX, Gabriella Gomez-Montor a fondé le laboratoire (LABCDX).  Ce programme expérimental se concentre sur les problématiques urbaines en utilisant des projets pilotes (ou prototypes) avant d’étendre le programme à l’ensemble de la ville. La mission principale de LABCDX est d’encourager l’innovation et les interactions citoyennes.

Regardons d’un peu plus près cette toute nouvelle façon de travailler !

40a82c4d-ad54-4c7a-9e40-305676b2b533

Suite à l’élection de Mancera en 2013, LABCDX a été crée pour améliorer les interactions entre la ville et ses habitant. Les missions principales de ce laboratoire expérimental sont :

  1. Travailler comme un département de recherche & développement :
    • Etudier : des projets créatifs et innovateurs.
    • Expérimenter: des projets pilotes et prototypes à petite échelle.
    • Valider et promouvoir : si les microprojets ont des résultats positifs, LABCDX travaillent avec les autres ministères pour les appliquer à grande échelle. Ils aident  à l’écriture et à l’implémentation de politiques publiques.

Finalement, en mettant en place ce type d’organisation, le gouvernement « atténue fortement les risques. Il en devient plus facile de travailler sur des projets innovants » (Humberto Fuentes, Director General en InvernaIdeas)

    1. Améliorer la communication entre les habitants, les associations et le gouvernement :
      • Changer le vocabulaire et rendre les documents publics plus accessibles aux citoyens. «  Certaines fois nous sommes invités à des évènements et les personnes que nous rencontrons ne réalisent pas que nous faisons partis du gouvernement car nous sommes très accessibles. » Roberto Ascensio, LABCDX)
      • Utiliser des méthodes visuelles (infographies) pour expliquer des documents ou données techniques.
      • Organiser des évènements gratuits (conférences, ateliers) sur le toit de leur immeuble sur divers sujets avec des membres du gouvernement et des associations. Dès son arrivée au Mexique, Urbanovacion a eu la chance d’être invité à l’un d’entre eux avec le maire en personne !
      • Organiser des diners “Sobremesa” (une expression espagnole qui signifie le temps que nous passons à table après diner pour discuter). Ces évènements ont lieu avec les membres du gouvernement et les associations citoyennes. Ils permettent une discussion plus informelle et ouverte entre les invités. Photo

mosaique Lab

Quelle organisation ?

“Gabriella a été inspiré par le travail d’autres villes et/ou initiatives privées comme le Boston New Urban Mechanics ou Helsinki. Cependant, ce n’est pas un copier/coller de leurs laboratoires. Il a été pensé pour la ville de Mexico.” (Roberto Ascensio, LABCDX). Aujourd’hui LABCDX c’est une équipe de professionnels avec des profils différents : design, politiques, économistes, géographes…

A ses débuts en 2013 :

  • C’était une organisation horizontale avec des équipes par discipline.
  • Ils travaillaient ensemble sur chacun des projets.

En 2015:

LABCDX est un laboratoire créatif et expérimental qui met en avant l’apprentissage continu. Ils ont décidé de  repenser leur organisation en 4 verticales pour être plus efficaces :

 

1 – Ciudad Ludica (la ville ludique)
15867768896_94611d5284_o_alta

  • Description : C’est un centre de recherche et d’expérimentation qui met en avant le jeu qui permet la cohésion social, la régénération urbaine et la création de communauté.
  • Exemple : Expleraciones para un megapolis : https://vimeo.com/146816172

2 – Ciudad Compartida (la ville partagée)
pps35

  • Description : “valorise la ré-appropriation des espaces publiques grâce à la participation citoyenne. Promeut l’économie partagée, le partage des biens et service, le financement partagé et le partage de connaissances. »
  • Exemple : ecobici, crowndfunding, agriculture urbaine, outils pour partager les connaissances (Wikipedia)

3- Ciudad Abierta (une ville ouverte/transparente)
aaa

  • Description: “une ville qui se questionne, écoute et collabore… coordonne les efforts de chacun pour adresser ensemble (grâce à une discussion ouverte et transparente) les problématiques urbaines.
  • Exemple : MAPATON: Organisé par LABCDX, ce projet a impliqué dès son lancement des acteurs : d’entreprises privées, du gouvernement, des associations, et des étudiants. Ce fut un véritable succès !
    Pour en savoir plus, lisez notre article.

4 – Ciudad Inteligente (la ville intelligente)
f67e7b78-73ee-42b3-b494-7f63f8ab6418

  • Description: “utiliser les technologies pour améliorer les services urbains, réduire les coûts et l’impact sur l’environnement, en Somme améliorer la qualité de vie des habitans. LABCDX va meme plus loin et inclue l’intelligence collective des habitants comme un de ses atouts majeur !
  • Exemple : Noche Bus horario Projet (Horaires des bus nocturnes) : “Aujourd’hui à Mexico City, il n’y a pas d’indications pour permettre aux habitants de savoir à quelle heure le prochain bus passera à une station. LABCDX expérimente des horaires fixes pour un bus de nuit”. (Roberto Ascensio, LABCDX)

Chaque verticale est composée d’une équipe de 4 à 5 personnes de différentes spécialités. Ils ont ainsi une plus grandes flexibilité, une organisation de type start-up, et peuvent se concentrer sur leur projet. Ils sont plus rapides, plus réactifs ; en sorte : plus agile ! Ils sont aidés dans leurs taches par 2 autres entités : la direction générale et narrativas.

LABCDX fait des émules dans d’autres villes d’Amérique Latine. Aujourd’hui, d’importantes villes comme : Bogota (Colombie), Rio de Janeiro (Brésil), Lima (Pérou), Buenos Aires (Argentine) ont ouvet leur proper Laboratoire…“Et le plus intéressant, s’exclame Roberto Ascencion (LABCDX), nous pourrions créer un véritable réseau de laboratoire avec un partage de connaissance et une implémentation plus rapide des bonnes pratiques de chacun ! ».